Vous ne voulez plus gaspiller 40 litres d’eau potable par jour et par personne… mais réduire la pollution et valoriser vos excréments ? Passez aux toilettes sèches à compost ! Nous vous proposerons de fabriquer un modèle assez simple, que vous pourrez réaliser vous-même.

 

Comment utiliser des toilettes sèches

Disposez 3 à 5 centimètres de sciure ou de broyat au fond du seau, selon son volume.Après usage, chacun sera invité, par un mode d'emploi affiché dans la pièce, à recouvrir ses excréments avec le papier toilette et un peu de sciure, puis à refermer l'abattant. Il ne doit pas y avoir plus d'odeur qu'avec des toilettes classiques. Lorsque le seau est plein (environ 1 fois par semaine pour une famille de 4 personnes), transportez-le avec des gants et un couvercle jusqu'à l'aire de compostage.

Compostage

Versez le seau dans un des bacs garni de matériaux secs riches en carbone (broyat, paille, feuilles et herbes sèches). Étalez avec une pelle, et recouvrez des mêmes matériaux. Rincez le seau et la pelle au jet, au-dessus du bac. Apportez aussi vos déchets de cuisine et de jardin. Une fois plein, le bac sera vidé pour former un tas. Il ne sera utilisé qu'après un an et demi à deux ans de compostage et trois ou quatre retournements. La montée en température qui suit l'élaboration du tas ainsi que la durée de maturation garantissent l'absence de germes pathogènes. Si vous ne maîtrisez pas encore très bien le compostage, réservez ce compost aux arbres et arbustes ainsi qu'au jardin d'ornement (évitez en tout cas les légumes à croissance rapide qui se consomment crus). N'en abusez pas, il est très riche.