Association la permaculture pour tous

 

 

Objectif : le bonheur !

La permaculture n'a pas d'autre dogme que "Il n'y a pas de dogme en permaculture". Elle intègre et utilise d'une manière particulière toutes les idées, les stratégies, les techniques, les pratiques et les savoirs de tous les peuples et de tous les temps, pourvu qu'ils soient pertinents, c'est-à-dire qu'ils fassent une grande différence en termes d'efficacité, d'éthique et de soutenabilité.

La permaculture prétend ainsi être le chemin le plus court et le plus facile vers la vie HEUREUSE, pérenne et diverse de la planète et de tou(te)s ses habitant(e)s

Définition : la permaculture est à la fois une éthique, une philosophie, une science et une méthode de conception/aménagement/planification/organisation  de systèmes (et d'écosystèmes), dont la préoccupation fondamentale est l'efficacité , la soutenabilité/régénérativité et la résilience .

 

Le mot permaculture a été inventé dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren. C'est une contraction de permanent et culture, initialement de permanent et agriculture.

La permaculture prétend être la solution la plus rapide, la plus facile et la plus efficace face aux problèmes de l'Humanité et de la planète.

Dans un contexte où l'anthropocène est de plus en plus perçu comme une fin du monde annoncée, la permaculture offre une issue enthousiasmante à l'Humanité, et un futur juste à la Terre.

 

Permaculture = efficacité + éthique

Dans le monde d'aujourd'hui, on a parfois tendance à croire que productivité et justice/écologie sont intrinsèquement incompatibles, et qu'une société réaliste et efficace est inéluctablement destructrice.

Rien n'est plus faux, et la permaculture offre justement une solution à la fois hyper-productive  et parfaitement éthique (c'est-à-dire écologique et socialement juste).

Elle constitue une vision et un cadre  pour un usage pertinent de la terre, de la planète et des groupes sociaux, qui permettent de construire une infinité de solutions réalistes, créatives et adaptées à toute situation particulière, toujours dans le but de porter des sociétés d'abondance pour toutes et tous, soutenables/régénératives, écologiques et heureuses.

 

Trois éthiques

La permaculture se donne explicitement des éthiques. On peut les résumer ainsi :

  1. prendre soin de la Terre et de toutes ses formes de vie ;
  2. prendre soin des personnes et bâtir la communauté ;
  3. redistribuer les surplus (à la Terre et aux personnes).

Source Par Sylvaine Anani, Julie GaffarelPhilippe Caillaud et Éric Escoffier.